Lines & Spaces

by Philippe Soirat

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €9 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Philippe Soirat : batterie /drums - David Prez : Saxophone
    Vincent Bourgeyx : piano - Yoni Zelnik : contrebasse /double bass

    Includes unlimited streaming of Lines & Spaces via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      €12 EUR or more 

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
06:20
7.
04:55
8.
06:54
9.
06:41

about

Philippe SOIRAT
« Lines & Spaces »

Philippe Soirat : batterie / drums
David Prez : saxophone
Vincent Bourgeyx : piano
Yoni Zelnik : contrebasse / double bass

"Partout éclate sa marque personnelle, la précision et le groove généreux de son jeu, sa science des couleurs et une volonté de dialoguer avec ses partenaires qui apportent à son discours toute sa richesse."
Alain Tomas - Couleurs Jazz

"Le projet initial porté par Philippe Soirat - reconfigurer, notamment sur le plan rythmique, quelques standards du jazz moderne - prend ici toute son envergure. Chacun y apporte en toute liberté sa touche personnelle, contribuant à renouveler quasiment de font en comble un matériau que l'on eût pu croire figé et qui se retrouve ici repeint aux couleurs les plus pimpantes."
Jacques Aboucaya - Jazz Magazine

Lorsqu’en 2015, Philippe Soirat a publié You Know I Care, premier disque sous son nom, nombreux sont ceux qui ont soupiré d’aise. Le batteur, acteur hyperactif de la scène jazz parisienne et sideman prisé, n’avait en effet jamais pris ainsi la lumière, préférant mettre sa science des couleurs au service des autres. Lee Konitz, Lou Donaldson, Johnny Griffin, Mark Turner, Phil Woods, Steve Grossman, Laurent de Wilde ou les frères Belmondo, pour n’en citer que quelques-uns. La liste est bien plus longue, à la façon d’un inventaire du jazz, et sa discographie en est le fidèle reflet. On l’a compris, le musicien était d’autant plus occupé que ce rôle de partenaire lui convient à merveille, en ce qu’il sollicite sa faculté à s’adapter à n’importe quelle situation et sa part d’inconnu. L’inattendu : la vérité du jazz, ni plus ni moins. Bonne nouvelle, lui qui reconnaît volontiers ne pas être un leader dans l’âme, avait enfin osé franchir le pas.

Philippe Soirat se réalise dans un équilibre humain et musical. Il a trouvé chez David Prez (saxophone), Vincent Bourgeyx (piano) et Yoni Zelnik (contrebasse) les complicités nécessaires à l’épanouissement de son projet et c’est naturellement qu’il reconduit aujourd’hui une formation qui a sculpté au fil du temps sa forme sonore en même temps qu’elle nourrissait ses échanges jour après jour. Une histoire d’alchimie pour un quartet qui a
su parler un langage commun dès les premières heures et dont chaque membre sait s’affranchir des barrières stylistiques.

Cette maturation donne le jour à Lines & Spaces. Ce titre est emprunté à une composition de Joe Lovano (de même que You Know I Care l’avait été à Duke Pearson). Un choix qui ne doit rien au hasard en ce qu’il traduit un désir mélodique et la volonté d’accorder à chaque musicien l’espace dont il a besoin pour faire vivre une histoire collective. Par la somme de ses expériences, Philippe Soirat est bien placé pour savoir que la musique est un matériau modelable à l’infini : c’est la raison pour laquelle il continue de chercher l’inspiration chez les autres, et pas forcément les batteurs. Il ne s’agit pas de rendre hommage à quelques maîtres, mais bien de s’emparer de compositions existantes et de les mêler à une poignée de thèmes originaux, comme autant de prétextes à faire entendre sa propre voix. L’exemple de « Second Genesis », signé Wayne Shorter, suivi de « A Shorter One » signé David Prez, illustre cette imbrication subtile des formes musicales qui font le sel de Lines & Spaces. La première est l’occasion de se réapproprier une mélodie remontant à 1960, tandis que la seconde, beaucoup plus free, fait écho à la quête actuelle d’un musicien entré dans la légende du jazz. Comme si le quartet tendait un fil entre passé et présent pour recomposer sa propre grammaire. Autre illustration typique d’une gourmandise assumée : « Countdown » de John Coltrane. Ici, en référence à l’original, on joue au chat et à la souris avant de se ruer sur le thème durant les dernières secondes. Un jeu, à tous les sens du terme, et une maîtrise de ses règles qui font de ce second opus bien plus qu’une simple suite du premier. Il est une avancée sur un long chemin.

Les interventions de Philippe Soirat, d’une grande concision, sonnent à la façon d’un rappel au groove et d’oeillades complices lancées à ses partenaires. De plus, Lines & Spaces est l’occasion de vérifier tout le soin accordé à la sonorité d’un instrument dont les vertus mélodiques sont exacerbées par la précision d’un drumming oscillant entre puissance et
impressionnisme. Au bout du compte, le disque se présente comme le carnet de bord d’un amoureux du jazz en liberté et de la richesse de ses conversations, pour qui la vibration de la musique prime sur toute autre considération. On est tenté de le qualifier d’exemplaire.
Denis Desassis

Philippe SOIRAT
Lines & Spaces

When Philippe Soirat’s first album as a bandleader, You Know I Care, was released in 2015, his many fans were pleased. Soirat, a drummer and active member of the Paris jazz scene, is a first-class sideman who, until then, had not taken center stage, preferring to put his vast knowledge of color to work for others — Lee Konitz, Lou Donaldson, Johnny Griffin, Mark Turner, Phil Woods, Steve Grossman, Laurent de Wilde and the Belmondo brothers, to name just a few. The full list is much longer - it reads like a who’s who of jazz, and his discography closely reflects that. Soirat owes this musical activity to the fact that collaboration suits him perfectly: it appeals to his ability to adapt to any situation and to seek out the unknown. The unexpected. The truth of jazz, no more, no less. It is welcome news that, although he readily admits he does not feel like a bandleader at heart, he finally took that step.

Philippe Soirat truly comes into his own when there is a strong connection between the music and people. In David Prez (saxophone), Vincent Bourgeyx (piano) and Yoni Zelnik (bass), he found the close relationships he needed to bring his project to life. So it makes sense that he chose to lead the same group again – a group that fashioned its sound over time while gradually expanding its idiom. The quartet had chemistry from the start – they spoke the same language, each of them free from conventional stylistic boundaries.

Lines & Spaces grew out of this process of maturation. The title is borrowed from a composition by Joe Lovano (just as You Know I Care was borrowed from Duke Pearson). That choice is no accident. It conveys an appreciation for melody and a desire to give each musician the space he needs to bring to life a collective narrative. Philippe Soirat knows from experience that music is an infinitely malleable medium. That is the reason he continues to look for inspiration in the work of other musicians - and not necessarily drummers. The point is not to pay homage to a few masters but to take existing compositions, combining them with a handful of original themes, as pretexts to finding his own voice. The example of Second Genesis, a composition by Wayne Shorter, followed by A Shorter One, by David Prez, illustrates the subtle overlap of musical forms that makes Lines & Spaces so interesting. The former is a chance to explore a melody from 1960 while the latter, much more free, reflects the jazz legend’s recent work. It is as if the quartet pulled a thread between past and present in order to write its own syntax. Another illustration of this lively and confident approach is Countdown, by John Coltrane. The music refers to the original in a game of cat and mouse before pouncing on the theme in the last seconds. It is a game in every sense of the word, and the mastery of its rules makes this second album much more than a follow-up to the first. It takes the music a step further on a rich journey.

Philippe Soirat’s tight solos return to the groove with knowing glances to his partners. Lines & Spaces is a chance to hear the drums’ melodic qualities highlighted by Soirat’s precise, powerful, and in turn impressionistic playing. In the end, the album is like the diary of a man who loves the freedom of jazz in all its richness and values most of all the feeling in the music. I am tempted to say it is perfect.

Denis Desassis
Translated from the French by Anna Lehmann


" ...One of the telling virtues of Philippe Soirat's eclecticism is his ability to propel the ensemble with his swinging tempo without radically altering his melodic style of drumming..." Paula Edelstein - AllMusic

credits

released February 1, 2019

Philippe Soirat : batterie / drums
David Prez : saxophone
Vincent Bourgeyx : piano
Yoni Zelnik : contrebasse / double bass

Enregistré les / Recorded on 6 et 7 février 2018 à / at Midilive Studios
par / by Alban Sautour assisté par/ assisted by Manuel Aragon

Mixage / mixed by Alban Sautour
Mastering / mastered by Raphaël Jonin

Photo & conception graphique / Photo & artwork : David Mathias
Traduction / Translation : Anna Lehmann
Produit par / Produced by Philippe Soirat – PJU Records 2018
Distribution : Socadisc et Absilone

Chaleureux remerciements à / Huge thanks to

David Prez, Vincent Bourgeyx, Yoni Zelnik
Alban Sautour, Manuel Aragon, Raphaël Jonin
Denis Desassis, David Mathias, Anna Lehmann
Laurent Fickelson, Yves Brouqui, Fred Loué
Maureen Meyer

license

all rights reserved

tags

about

Philippe Soirat Paris, France

Philippe Soirat
Batteur
Né en 1961 à Menton. Il s’installe à Paris en 1986 et fréquente l’école informelle du jazz faite de rencontres et d’expériences entre musiciens. Très vite les concerts se multiplient et il accompagne la plupart des musiciens de la scène française et internationale. ... more

contact / help

Contact Philippe Soirat

Streaming and
Download help

If you like Philippe Soirat, you may also like: